burn out

Burn out : comment y faire face?

Vous avez sûrement entendu parler du burn out. C’est un terme que l’on entend de plus en plus souvent dans les médias. Il décrit un état particulier quand une personne arrive au bout du rouleau, dans un état de déprime. C’est en général évoqué dans le cadre professionnel mais cela peut aussi se retrouver dans le cadre familial. Si le burn out a des conséquences aussi bien physiques que psychologiques, il est possible de s’en sortir, notamment en entamant un travail sur soi grâce au développement personnel.



Qu’est-ce que le burn out?

Le burn out est un syndrome qu’il ne faut pas prendre à la légère car il est grave. La personne en situation de burn out fait face à un épuisement professionnel. Elle n’a plus envie d’aller au travail. Elle n’a plus de motivation pour faire les choses. L’origine est souvent le surmenage. Une surcharge au travail engendre de nombreux troubles au premier rang desquels on trouve l’insomnie et les troubles du sommeil.

La personne dort moins bien. Du coup, elle accumule une fatigue intense. Elle est épuisée. Ses plages de récupération n’en sont plus car elle est tout le temps dans une situation de mal être. Cela engendre un stress chronique couplé à de l’irritabilité. La personne se sent incomprise par son entourage qui voit sa souffrance mais ne la comprend pas toujours.

Aujourd’hui, le burn out est une maladie professionnelle qui touche des milliers de personnes chaque année en France. Il débouche souvent sur un arrêt maladie dont la durée peut aller de quelques semaines à plusieurs mois. Lors du retour au travail, la personne n’est pas toujours en mesure de reprendre le même poste. Il y a parfois une inaptitude qui nécessite une adaptation ou un changement d’emploi. Le burn out fait donc partie des risques psychosociaux à intégrer dans la gestion des ressources humaines de l’entreprise.

Il ne faut pas confondre le burn out avec le bore out qui est un autre phénomène pouvant également entrainer un état dépressif. Le bore out intervient lorsque l’employé s’ennuie profondément dans son travail. C’est un autre effet pervers d’une organisation du travail défaillante.

Comment le burn out se déclenche?

Pour comprendre le phénomène du burn out, il faut imaginer une personne qui monterait sur un tapis roulant qui avancerait toujours plus vite. Parfois l’accélération est liée à l’entreprise qui impose une cadence toujours plus forte mais parfois aussi, c’est la personne qui prend trop à cœur ses tâches et se rend la vie impossible.

Donc au départ, il y a un employé qui occupe un poste. Souvent tout se passe bien au départ. Puis un changement se produit : changement hiérarchique, nouvel objectif, réorganisation, etc… Ce changement implique un certain nombre de nouvelles contraintes réelles ou supposées. La personne en réponse à ces nouvelles contraintes va adopter un comportement inadapté qui va la mener dans le gouffre.

Le changement peut créer ou activer certaines fragilités comme le manque de confiance en soi. La personne se dit qu’elle ne va pas arriver à être à la hauteur du challenge imposé par la société. Ceci entraine de la culpabilité et de la frustration. La personne cherche alors à s’adapter à la charge de travail toujours plus forte. Elle ressent un sentiment d’impuissance malgré son surinvestissement. Elle finit par s’épuiser et sombrer dans la dépression.

Le manque de reconnaissance d’un manager peut favoriser la mise en œuvre d’un schéma psychologique menant au burn out. La personne a le sentiment de ne pas bien faire son travail. Si elle est perfectionniste, elle va chercher à toujours en faire plus dans l’espoir de recevoir une marque de reconnaissance qui malheureusement n’arrivera jamais. L’estime de soi en prend alors un gros coup. Cela peut également se produit dans le cadre d’un harcèlement moral.

Comment se sortir du burn out?

Lorsque l’on se trouve au fond du trou, il est bien difficile d’entrevoir une issue positive. Pourtant elle existe. Tout d’abord, il ne faut pas rester seul face au burn out. Il est important d’en parler autour de soi. Votre manager cherchera probablement à se couvrir face à cette situation. Le médecin du travail peut être un bon interlocuteur car il dispose d’un pouvoir pour intervenir au niveau de l’entreprise. Il a un rôle à jour dans la prévention de la souffrance au travail.

Si vous ressentez une fatigue chronique ou que vous êtes stressé, il faut en parler pour trouver les causes. L’intervention d’un tiers pourra vous aider à prendre du recul. Bien entendu, quand le burn out s’est installé, il faut prendre un repos forcé. C’est le seul moyen de réduire la fatigue physique et de casser le cercle vicieux. Il faut éliminer les facteurs de stress. L’arrêt de travail s’impose donc dans la plupart des cas.

Pour vous reconstruire, vous allez devoir lâcher prise par rapport à ce qui vous obsédait et créait ce sentiment d’urgence et de stress permanent. Vous devez également rompre l’isolement dans lequel votre implication démesurée au travail vous a conduit. Vous pouvez pour cela reprendre des activités et des loisirs que vous aviez l’habitude de faire avant cette période. Cela vous permettra d’améliorer votre état de santé mentale. Petit à petit, l’anxiété va s’estomper.

Si pour une raison ou une autre, vous n’êtes pas en mesure de quitter votre environnement professionnel, vous allez devoir apprendre à déléguer et vous focaliser sur les priorités importantes. Votre hyperactivité n’est vraiment pas saine. Elle vous rend irritable. Elle induit une souffrance psychique. Vous devez réduire l’empreinte du travail sur votre quotidien.

Chaque entreprise doit avoir un plan de prévention des risques psychosociaux visant à améliorer le bien être au travail. C’est devenu un enjeu fort de santé publique. Le stress au travail nuit gravement à la productivité. En fait, une trop forte pression a un effet inverse à celui recherché : l’employé se retrouve en situation de stress et finit par aller travailler sans motivation. Du coup, il est moins productif malgré ses efforts. Le stress professionnel est un fléau qui nuit à la qualité de vie au travail. Il entraine de l’absentéisme.

Face au burn out, il faut se faire aider. Ne restez pas seul. Plus vous attendrez longtemps pour vous manifester et plus les conséquences seront lourdes. Il est donc temps d’agir sans attendre!



Laurence
Coach de vie spécialisée dans le développement personnel et le bien être, je me passionne depuis toujours pour l'humain.

D'autres articles intéressants sur le développemen personnel :