Minimalisme

Vivre de peu mais mieux

Toute la philosophie autour du développement personnel a pour objet de vivre mieux. Mais pour vivre mieux, que faut-il vraiment? Faut-il avoir plus? Assurément non! En effet, l’argent ne fait pas le bonheur même s’il peut parfois y contribuer dans une certaine mesure. C’est et cela restera toujours un moyen plus qu’un but à poursuivre.

Dans cet article, vous allez découvrir les clés pour vivre de peu mais mieux.

L’hyper consommation est un leurre

Chaque jour, nous mangeons pour répondre à nos besoins vitaux. Au-delà ce ça, nous consommons également pour nous occuper, passer le temps mais aussi pour satisfaire d’autres besoins moins naturels. Les médias, la société, créent des références, des désirs qui finissent pas devenir des besoins chez certaines personnes. Avez-vous remarqué comme les magazines féminins regorgent de publicités plus ou moins déguisées. Cette communication n’a qu’un seul objectif : créer des références qui poussent les lecteurs à acheter, toujours plus, même s’ils n’ont pas à la base de besoin de le faire.

Prenons un peu de hauteur par rapport à la situation. Observez votre dressing. Pour vous habiller, vous avez besoin d’une tenue et d’une paie de chaussures. Alors pourquoi en posséder 50? En quoi est-ce utile d’avoir une tenue différente pour chaque jour ou chaque semaine de l’année? Concrètement, cela ne sert à rien de vital. Cela vous aide juste à flatter votre ego et vous prouver que vous existez, que vous avez les moyens, comme d’autres autour de vous, de suivre la mode. Cela vous confère un certain statut social, une reconnaissance. C’est bien pour l’estime de soi, mais juste à court terme. Car c’est un cercle vicieux dont la seule issue est la solitude intérieure.

Cette notion de statut social est essentielle car elle est à la base de nombreux comportements. Par manque de reconnaissance, nous agissons de manière déraisonné pour tenter d’obtenir quelque chose de souvent très futile et superficiel. La vraie reconnaissance s’acquiert par votre attitude, vos accomplissements personnels et professionnels, pas par votre capacité à consommer toujours plus. La reconnaissance ne s’achète pas, elle se conquiert.

La quantité ne sert à rien

Le mirage de l’abondance a de beaux jours devant lui. L’abondance vous rassure mais finira par vous frustrer quand vous vous rendrez compte qu’elle n’apporte rien. Vous aurez alors le choix de chercher à avoir plus, perpétuant ainsi ce cercle vicieux ou de faire le chemin inverse pour vous concentrer sur l’essentiel.

Pour bien comprendre de quoi il en retourne. Retournez dans votre dressing. Au fil des années, vous avez accumulé 50 paires de chaussures. Imaginez maintenant que ces paires de chaussures soient toutes arrivées le même jour dans votre dressing. Quelle émotion, c’est Noël. Une fois tous les cadeaux déballés, quelle frustration! Qu’allez-vous faire de toutes ces chaussures? Vous n’avez besoin que d’une paire de chaussures. Vous n’aurez donc pas vraiment l’occasion de profiter des autres, ou si rarement que vous finirez par les oublier pour au final toujours mettre les mêmes, celles dans lesquelles vous vous sentez si bien.

Satisfaire ces besoins, c’est avant tout se focaliser sur la qualité, sur des choses qui sont vraiment importantes pour nous et nous plaisent vraiment plutôt que de s’enfoncer dans l’accumulation et l’abondance.

Posséder de nombreuses choses dont nous n’avons pas vraiment besoin a de nombreuses conséquences néfastes :

Vous imaginez tout le temps libre que vous auriez si vous n’aviez pas à choisir, acheter et gérer toutes ces choses dont vous ne vous servez jamais? C’est immense. Consacrez ce temps à ceux que vous aimez, vous verrez que votre vie sera bien plus agréable.

Comprendre ses besoins

Pour vivre mieux, il faut comprendre ses besoins. Chacun a ses propres besoins. Ils diffèrent grandement d’une personne à l’autre, en fonction de notre histoire, de notre éducation. Avoir une vie minimaliste, détachée du consumérisme ne veut pas dire être malheureux pour autant. Le bonheur ne se mesure pas à la quantité de choses accumulées dans ses placards. Pour se sentir bien, il faut se concentrer sur l’essentiel et laisser de côté le superflu.

Commencez donc par faire le ménage dans votre vie. Le désencombrement de votre garde robe vous permettra d’y voir plus clair. Votre épanouissement personnel ne passe pas nécessairement par la possession de nombreuses choses que vous n’utilisez jamais ou presque.

Il faut juste satisfaire vos besoins essentiels, ni plus ni moins. Ces besoins sont souvent bien différents de vos désirs. Vos désirs ne sont que le reflet de ce que vous voyez au quotidien autour de vous, dans les médias, dans la rue, etc… Mais au fond de vous, ces désirs ne correspondent pas forcément à vos valeurs et encore moins à vos besoins.

Pour être heureux, il faut bien prendre conscience de la nécessité de satisfaire nos besoins plutôt que nos désirs. L’aspect matériel n’est pas si important que cela. S’épanouir, c’est être capable de vivre le moment présent, de vivre sa propre vie, pas celle que la société voudrait que l’on vive. Il faut bien voir que l’on nous impose un formatage insupportable alors qu’à la base nous sommes tous différents. C’est le grand malheur de notre société contemporaine : la négation de l’individualité, l’obligation de suivre des codes imposés par la surconsommation de masse.

Pour changer de vie, commencez par changer votre état d’esprit. Vous avez le pouvoir de choisir ce qui est bon pour vous. Et ce qui est bon pour vous, ce n’est pas ce que vous dicte la société de consommation. Elle ne connaît pas vos besoins, elle ne vit pas avec vous au quotidien. Son seul but est de vous faire consommer toujours plus. Cela ne répond absolument pas à vos besoins primaires. Il faut lâcher prise par rapport à ces croyances et prendre le temps de méditer pour trouver son propre chemin, celui donné par notre petite voix intérieure. Plutôt que de dépenser votre argent pour accumuler, prenez plus de temps pour votre vie de couple et vos enfants. Sur le long terme, cela sera bien plus payant sur votre joie de vivre et le bonheur de vos proches.

D'autres articles intéressants sur le développemen personnel :