Prévenir la crise cardiaque

La prévention de la crise cardiaque

La crise cardiaque est un problème de santé qui touche des dizaines de milliers de personnes en France chaque année. Lorsqu’elle se produit, il y a un risque élevé de décès. Cet article vous explique comment reconnaître l’apparition d’une crise mais aussi comment la prévenir. Cela fait partie des conseils pour votre bien-être au quotidien.

Reconnaître l’arrivée d’une crise cardiaque

Même si elle se produit plus souvent après 50 ans, sachez qu’une crise peut arriver bien avant, notamment chez les personnes souffrant de malformations du cœur. Cette pathologie touche autant les femmes que les hommes. Certains signes avant-coureurs doivent vous alerter. En effet, si lorsque l’on agît dès l’arrivée des premiers symptômes, on augmente drastiquement les chances de traiter la crise à temps.

Le premier symptôme est une douleur intense dans la poitrine, une forme de compression, l’impression d’avoir du mal à respirer correctement. La personne se retrouve essoufflée. Un autre symptôme est un sentiment de grande faiblesse, l’impression d’avoir les jambes coupées avec des crampes. On peut aussi ressentir des nausées et avoir des vomissements. Vous pouvez avoir une douleur qui part de la poitrine et irradie dans le bras gauche d’un côté et dans la nuque et la mâchoire de l’autre.

Parfois, les symptômes ne sont pas très importants mais la gravité du problème est pourtant bien réelle. Donc, ce n’est pas parce que la douleur n’est pas très intense qu’il ne faut pas s’alarmer. Une crise cardiaque reste une crise cardiaque avec toutes les conséquences associées à court, moyen et long terme.


Que faire face à un malaise cardiaque?

Tous ces symptômes annonciateurs doivent vous faire réagir sans attendre. Il faut appeler le 15 pour faire venir les secours de toute urgence. Dans certains lieux publics, on trouve des défibrillateurs. Vous pouvez aussi en acheter un sur la boutique en ligne Défibrillateur Center. Lorsque l’on se trouve face à une victime d’arrêt ou de malaise cardiaque, il est important de ne pas paniquer et d’adopter les bons gestes :

  • placer la victime en position latérale de sécurité en attendant les secours.
  • entamer un massage cardiaque si vous avez été formé à sa pratique.
  • limiter les attroupements autour de la scène pour favoriser une intervention rapide du médecin.

Les minutes qui suivent l’arrêt cardio-respiratoire sont critiques. Au-delà de 10 minutes, les chances de survie sont très limitées. Le patient qui s’en sort devra passer des examens à l’hôpital. Il subira dans certains cas une intervention chirurgicale pour rétablir une fonction cardiaque satisfaisante, notamment en débouchant l’artère lésée.

Qu’est-ce que la crise cardiaque?

Le cœur est un organe vital où transitent de nombreux vaisseaux sanguins. Parfois, il arrive qu’un vaisseau se rétrécisse ou se bouche complètement à cause d’un caillot sanguin. Ce dysfonctionnement va avoir un impact sur le muscle cardiaque qui va manquer d’oxygène et potentiellement se détériorer. Dans les cas extrêmes, il se produit un infarctus du myocarde.

Avec le temps, les artères du cœur vont s’encrasser. C’est notamment lié au manque d’effort physique, à la sédentarité mais aussi à la consommation d’alcool, de tabac. Une alimentation trop grasse et riche va développer le taux de mauvais cholestérol. C’est lui qui est à l’origine de ces dépôts qui obstruent nos artères.

On a en réalité deux types de crise cardiaque :

  • l’infarctus du myocarde avec obstruction totale de l’artère coronaire,
  • l’infarctus du myocarde avec obstruction partielle de l’artère coronaire.

Le second cas entraine des dommages plus limités sur le cœur mais cela reste une urgence à traiter comme il se doit.

Comment prévenir les problèmes cardiaques?

Il faut adopter une bonne hygiène de vie : faire du sport de façon régulière, avoir une alimentation équilibrée, ne pas boire d’alcool et arrêter de fumer. Tout cela réduit de manière spectaculaire les risques d’apparition des maladies cardiovasculaires.

Vous pouvez monitorer de façon régulière votre pression artérielle. Les personnes souffrant d’une tension élevée ont plus de risques. Il faut également faire une fois par an une prise de sang pour mesurer son taux de cholestérol et prendre des mesures s’il est trop élevé.

Il faut savoir que ces problèmes vasculaires n’augmentent pas uniquement le risque de crise cardiaque. En effet, vous pouvez aussi déclencher un accident vasculaire cérébral (AVC) qui lui aussi peut avoir des conséquences mortelles.

Dans certaines cas, le médecin pourra vous prescrire un traitement pour réduire le cholestérol ou fluidifier le sang. Il s’agit d’une maladie mortelle dont les causes sont aujourd’hui clairement identifiées. On connaît parfaitement les facteurs qui favorisent son apparition. Donc prenez le temps d’aller voir un cardiologue à partir de 40-50 ans pour faire un bilan complet et prendre des mesures adaptées. La crise cardiaque n’est pas une fatalité. On peut vraiment l’éviter en prenant soin de son corps.


Vous avez aimé cet article? Notez le!
Note moyenne: 0 (0 votes)
Laurence
Coach de vie spécialisée dans le développement personnel et le bien-être, je me passionne depuis toujours pour l'humain.

D'autres articles intéressants sur le bien être et la santé :