La prévention des acouphènes

La prévention des acouphènes

Durant une période de ma vie, j’ai subit des acouphènes pendant plusieurs mois. Cette période fut très pénible. En effet, les acouphènes ont un impact énorme sur la qualité de vie au quotidien. En la matière, mieux vaut prévenir que guérir car lorsqu’ils s’installent, on ne sait jamais si cela ne va pas être de façon définitive. Le mieux est donc de prévenir leur apparition grâce à des méthodes efficaces. C’est indispensable pour le bien-être.


Qu’est-ce qu’un acouphène?

L’acouphène est un trouble auditif. Il se manifeste par un bruit souvent continu dont la fréquence peut être variable (bruit grave ou aigu). La plupart du temps, la personne souffre d’un acouphène subjectif, c’est à dire qu’elle est seule à pouvoir entendre ce bruit. Il existe également l’acouphène objectif où là, le médecin qui ausculte le patient est en mesure d’entendre le bruit parasite. Ces deux types d’acouphènes ont des causes différentes.

La première cause d’acouphène subjectif est le traumatisme sonore. Suite à une exposition à un bruit d’intensité trop forte (discothèque, concert, machine, etc…), la personne souffre d’une surdité partielle ou totale affectant certaines fréquences. Cette surdité est souvent temporaire et au bout de quelques jours, la personne retrouve au moins une partie de ses capacités auditives. Durant cette même période, un acouphène peut apparaître.

Aujourd’hui, il existe de nombreux débats dans la communauté scientifique autour des acouphènes. Il semblerait que le cerveau émette un bruit parasite car le signal électrique qu’il reçoit de l’oreille interne lui semble perturbé du fait de la destruction d’une partie des cellules ciliées. Cela serait donc une réaction inadaptée du cerveau pour tenter de compenser un dysfonctionnement auditif.

Il existe d’autres causes à l’origine d’acouphènes :

  • le bouchon de cérumen : il obstrue le conduit auditif jusqu’au tympan et finit par entrainer une perte d’audition parfois accompagnée par des acouphènes.
  • la tumeur : une tumeur bénigne (neurinome) ou maligne peut toucher le nerf auditif et entrainer un acouphène voire une déficience auditive.
  • un problème circulatoire : un rétrécissement des vaisseaux sanguins autour de l’oreille peut avoir pour conséquence d’entrainer un acouphène objectif. La personne entend alors les battements de son cœur.
  • le bruxisme : dysfonction temporo-mandibulaire (DTM). La personne serre les mâchoires, souvent la nuit. Cela peut finir par générer un acouphène.
  • certains médicaments : certains traitements médicamenteux sont ototoxiques. Leur prise est mauvaise pour le système auditif. Il faut arrêter le traitement dès l’apparition des premiers signes et consulter rapidement un médecin pour obtenir un traitement de substitution. Attention aussi au surdosage de certaines molécules qui peut avoir un effet néfaste et entrainer des problèmes d’audition.

L’acouphène se manifeste par un sifflement ou un bourdonnement plus ou moins gênant. Lorsque l’intensité du signal est forte, la gêne est telle que cela peut empêcher de dormir. Dès qu’il survient, il convient de consulter en urgence un médecin ORL car la prise en charge rapide est déterminante pour augmenter les chances de récupération à moyen terme. Le traitement d’attaque se base souvent sur une prise de corticoïdes pendant quelques jours pour réduire l’inflammation engendrée par le traumatisme sonore. Vous trouverez des spécialistes des acouphènes sur l’annuaire de l’Audition.

La prévention des acouphènes

Pour éviter les acouphènes, il ne faut pas s’exposer aux décibels. L’exposition aux bruits de façon prolongée est le premier facteur à l’origine de cette maladie. Nous avons tous un capital auditif. Celui-ci se réduit avec le temps et le vieillissement des cellules de l’oreille. En nous exposant à des sons d’intensité trop élevée, nous accélérons la mort de ces cellules. Malheureusement, elles ne se régénèrent pas. Autrement dit, c’est un processus irréversible.

Dans cette situation, la seule solution pour une bonne santé auditive sur le long terme est la prévention. Les jeunes sont particulièrement concernés puisqu’ils sont souvent soumis à une atmosphère très bruyante dans les concerts ou simplement avec les écouteurs de leur casque. Ce n’est pas bon du tout. Le plus souvent, on ne s’en rend pas compte mais un jour, on franchit un cap et il est trop tard pour revenir en arrière.

Donc dans les concerts, il faut impérativement porter des bouchons d’oreille. Ces protections ne coûtent que quelques euros. Quand on écoute de la musique, il faut moduler le volume sonore et limiter le temps d’écoute et ainsi l’exposition au bruit. Quand on travaille dans un environnement bruyant, il faut porter un casque de protection. C’est la seule solution pour ne pas faire partie des personnes atteintes de surdité sévère avec ou sans acouphène sur le long terme.

La perte d’audition n’est pas curable. On ne sait pas réparer les cellules de l’oreille lésées. La seule solution est alors de porter une prothèse auditive avec tout ce que cela représente.

Pour les acouphènes liés à un problème circulatoire, la meilleure prévention est souvent de suivre un régime alimentaire équilibré en évitant la consommation de produits trop gras.


Vous avez aimé cet article? Notez le!
Note moyenne: 0 (0 votes)
Laurence
Coach de vie spécialisée dans le développement personnel et le bien être, je me passionne depuis toujours pour l'humain.

D'autres articles intéressants sur le bien être et la santé :