Appareil auditif

Le choix d’une prothèse auditive

Aujourd’hui, une fois n’est pas coutume, je vais vous parler de ma Maman plutôt que de moi. J’ai récemment dû la faire appareiller car elle n’entendait plus très bien. A son âge, c’est un problème qui est hélas assez fréquent qui impacte considérablement la qualité de vie. Nous avons donc entrepris le parcours du combattant de la personne qui perd son audition et tente d’en retrouver au moins une partie. Pour vous faciliter la tâche, je vais partager avec vous les différentes étapes dans notre recherche.


Le diagnostic

Depuis quelques temps déjà, ma mère se plaignait de ne plus bien comprendre quand on lui parlait. Elle entendait bien les bruits et que quelqu’un était en train de lui parler mais elle avait de plus en plus de difficultés à comprendre les mots. Du coup, nous avons pris rendez-vous chez un médecin spécialiste de l’audition, à savoir un ORL. Ce médecin a pratiqué un bilan complet du système auditif de ma mère et le diagnostic est tombé : elle avait besoin d’un appareil auditif. La prescription médicale en main, nous n’avions plus qu’à nous mettre en quête du précieux dispositif. Fort heureusement, sa perte auditive était à ce stade encore assez limitée ce qui lui ouvre ainsi un choix plus large sur les prothèses auditives possibles.

La recherche de la bonne prothèse

Cette petite histoire aura eu deux effets bénéfiques. Le premier, c’est que Maman a retrouvé une excellente audition. Elle nous comprend à nouveau et n’a pas besoin de nous faire répéter sans cesse ce qu’on lui dit. Le second, c’est que je suis à présent bien plus au fait sur les prothèses auditives. Je comprends mieux comment cela fonctionne et quels sont les différents types de prothèses.

Comme j’étais loin d’être une spécialiste de l’appareillage auditif, j’ai emmené ma mère dans un centre spécialisé à Paris : Ideal Audition. Ils ont plusieurs centres un peu partout à Paris, en région Île de France et en province. Tous les modèles de prothèses sont en vente sur le site Ideal Audition.

Là, en centre, nous avons rencontré un audioprothésiste. Comme son nom l’indique, c’est un spécialiste de l’appareillage pour les malentendants. Il a regardé le bilan auditif réalisé par l’ORL (audiogramme, etc…). Ensuite, il a regardé la forme du conduit auditif de Maman. Comme sa perte d’audition est assez modérée, elle peut disposer d’un appareil intra-auriculaire. Ce type de dispositif est beaucoup plus discret que les modèles habituels qui s’installent sur le contour de l’oreille. Cet aspect est très important pour ma mère, très coquette, qui ne voulait surtout pas que les gens puissent se rendre compte qu’elle était appareillée.

En fait, ces 10 dernières années, la science a fait des progrès immenses. Vous vous souvenez sûrement de ces appareils assez massifs qui faisaient le contour de l’oreille. S’ils existent toujours, ils sont surtout utilisés pour les personnes ayant de gros troubles de l’audition. Pour les problèmes plus légers, on peut insérer des appareils intra auriculaires dont la discrétion est totale. Les audioprothésistes sont là pour vous conseiller. Ils font cela toute la journée donc ils maitrisent bien leur sujet.

Après plusieurs essais, Maman a finalement choisi une audioprothèse intra auriculaire profonde, complètement invisible de l’extérieur. Elle est moins grande qu’une pièce de monnaie! Grâce à cette prothèse, la déficience auditive est parfaitement corrigée. Côté prix, les prothèses sont de petits concentrés de technologie et donc elles coûtent cher. Prévoyez 300 € au moins pour les appareils auditifs faisant le contour d’oreille. Les produits les plus perfectionnés et miniaturisés dépassent les 1.000 €. Cela représente un certain budget. Heureusement, l’assurance maladie et la mutuelle complémentaire prennent assez bien en charge ce type de dispositifs.

L’autonomie est assurée par des piles (en général une pile 10) ou une petite batterie rechargeable suivant les modèles.

Quelques conseils pour votre audition

Quand on est encore jeune, on ne se rend pas forcément compte du fait que notre capital auditif peut s’altérer avec le temps. La dégradation sera d’autant plus rapide que nous n’avons pas pris soin de nos oreilles. La surdité est un vrai problème. Elle touche de nombreuses personnes de façon prématurée.

N’écoutez pas la musique trop forte dans vos écouteurs. Portez des bouchons d’oreille lorsque vous êtes dans un environnement sonore agressif et que les décibels explosent. Sur le moment, vous pouvez trouver cela contraignant mais des années plus tard, vous regretterez de ne pas l’avoir fait si vous commencez à avoir des problèmes d’audition. Tous ces gestes réduiront également le risque de développer des acouphènes. Sur ce site, vous pourrez en savoir plus sur les précautions.



Vous avez aimé cet article? Notez le!
Note moyenne: 4.8 (56 votes)
Laurence
Coach de vie spécialisée dans le développement personnel et le bien être, je me passionne depuis toujours pour l'humain.

D'autres articles intéressants sur le bien être et la santé :